Publié le Mercredi 8 Octobre 2014 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Al-Suwaïdan, un conférencier qui veut «éradiquer Israël» invité à la Foire musulmane de Bruxelles (+vidéo)

K. F.

La prochaine Foire musulmane risque une nouvelle fois de faire parler d’elle. Après les polémiques (exagérées ou non) de la première et la deuxième édition, l’événement qui doit se tenir pour la troisième fois à Tour & Taxis du 7 au 10 novembre prochains devrait faire couler beaucoup d’encre. En cause, la venue d’un conférencier sulfureux, Tareq Al-Suwaïdan.


Tareq Al-Suwaïdan prône l’éradication de l’Etat hébreu.

D. R.

Tareq Al-Suwaïdan prône l’éradication de l’Etat hébreu.

Ce richissime Koweïtien est le leader des Frères musulmans dans son pays, mais il est surtout connu pour ses discours qui nient l’existence d’Israël et appellent à la destruction de l’État hébreu. L’entrepreneur est également un proche des leaders du Hamas, le principal mouvement palestinien en guerre avec Israël.

Dans certaines de ses prises de positions publiques, Al-Suwaïdan est très clair. Au cours du conflit israélo-palestinien de cet été, ayant fait quelque 2.000 morts civils à Gaza, il déclarait : «  Nous sommes en conflit existentiel avec les fils de Sion. Géographiquement comme historiquement, l’État d’Israël est un pays déviant. Il doit être éradiqué totalement. » S’adressant ensuite à tous les musulmans de la terre « d’Indonésie aux minorités musulmanes résidant aux Etats-Unis d’Amérique  », il ajoute : «  Ce n’est pas une mission qui ne concerne que les Palestiniens ou les résistants à Gaza. Nous devons tous nous sentir concernés par ce combat.  »

L’organisateur prend acte

Au sein de la communauté musulmane, Al-Suwaïdan ne fait pas l’unanimité. Ses prises de position lui ont, par exemple, valu d’être licencié, en août 2013, d’une chaîne de télévision arabe propriété du prince saoudien Alwaleed Bin Talal, milliardaire et généreux donateur de la cause palestinienne.

«  M. Al-Suwaïdan est un conférencier qui intervient partout dans le monde et nous n’avons jamais eu connaissance d’une prise de position anti-israélienne aussi radicale  », se défend Karim Ouachek, de Gedis, la société qui co-organise la foire. «  S’il est invité à intervenir à Bruxelles, ce n’est de toute façon pas pour parler de la question palestinienne, mais de l’Islam dans le cadre du thème de cette année, « L’Islam, parlons-en » (NDLR : sa conférence se tiendra le 7 octobre à 18 h portera sur « les prophètes dans la religion musulmane). En tout cas, si des discours existent, cela va apparaître. L’équipe en charge des invités prendra acte et certainement des décisions.  »

près de 20.000 visiteurs

La Foire musulmane de Bruxelles, qui se veut une vitrine de l’islam moderne et occidental avait attiré 20.000 visiteurs en 2012 et 16.000 en 2013. Organisée par la Ligue des musulmans de Belgique (qui avait condamné officiellement la tuerie du Musée juif en mai dernier) et la société Gedis, elle accueillera encore cette année des débats, des ateliers de réflexion, des stands de restauration et de ventes de textiles, mais aussi des concerts et des récitations de Coran. Les autres conférenciers invités sont le philosophe Tariq Ramadan, le représentant du Centre islamique de Belgique Mustapha Kastit, l’imam soufi (branche mystique de l’islam) Ratib Nabulsi ou encore le sociologue Raphaël Logiez, connu pour ses travaux sur la laïcité et l’islam en France.

K. F.

  • Kuwaiti Cleric Suwaidan: Do Not Agree to Ceasefire until They Bow Before Us, We

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent