Publié le Mercredi 22 Octobre 2014 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Propos sexistes envers Nawal Ben Hamou (PS): "Je trouve révoltant qu'un député s'arrête uniquement sur mon physique" (vidéo)

Isabelle Anneet

Jeudi dernier, la nouvelle députée fédérale Nawal Ben Hamou (PS), 27 ans, a réalisé sa première intervention à la Chambre des représentants. À la fin de son discours, le député MR Jean-Jacques Flahaux est intervenu, en pleine séance, en prononçant une remarque sur la physique de sa nouvelle collègue et disant qu’elle est un peu comme « Alice au pays des merveilles ». Des propos sexistes qui rappellent l’affaire Cécile Duflot en France et choquent après coup la nouvelle élue PS.

B

La première intervention de la nouvelle députée bruxelloise au parlement fédéral, Nawal Ben Hamou (PS), n’est pas passée inaperçue. Jeudi dernier, elle est intervenue sur la fonction publique devant la Chambre des représentants. À la fin de son discours, l’ensemble de l’assemblée l’a applaudie. Avant que le député libéral Jean-Jacques Flahaux prenne la parole, en pleine séance.

«  Je tenais à féliciter notre nouvelle collègue. Elle parle bien. Elle est intelligente. Et moi, je peux me le permettre, elle est jolie  », a commencé Jean-Jacques Flahaux. Ces derniers mots suscitant quelques éclats de rire dans l’assemblée. Avant d’ajouter, «  mais j’ai un peu l’impression que c’est Alice au pays des merveilles.  »

Des propos sexistes à l’encontre de la nouvelle députée qui rappelle une affaire similaire en France avec l’ancienne ministre de l’Égalité des territoires, Cécile Duflot qui avait été chahutée à l’Assemblée pour sa robe. Une affaire qui avait fait du bruit chez nos voisins en juillet 2012.

«  Mon intervention était de défendre les travailleurs et les fonctionnaires. Et je trouve révoltant qu’un député s’arrête uniquement sur mon physique. J’attendais un peu plus de considération à l’égard des travailleurs. Je suis le relais des citoyens au sein du parlement et non une barbie ! Il faut arrêter de parler de mon physique constamment  », avance Nawal Ben Hamou.

Pour le député Jean-Jacques Flahaux (MR), ses propos ne sont pas sexistes. «  Non, au contraire. J’ai d’abord dit qu’elle était intelligente et qu’elle parlait bien. Et j’ai parlé de son physique. Mais cela se justifie. Je suis gay et tout le monde le sait. Il n’y a donc pas de côté sexiste de ma part. Ce n’est pas comme si cela venait d’un homme hétérosexuel  », se justifie le député libéral.

Plus d’infos dans La Capitale de ce mercredi.

  • Propos sexistes en pleine séance de la Chambre visant la députée PS Nawal Ben Ha

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent