Publié le Jeudi 13 Novembre 2014 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Notre test du bar à sieste à Bruxelles (vidéo)

I. A.

Après le Japon et Paris, le bar à sieste ouvrira ses portes au public ce vendredi dans le quartier européen à Bruxelles. Six salles de relaxation sont à disposition des personnes actives qui souhaitent se relaxer une vingtaine de minutes sur leur journée de travail.

«  Bienvenue au bar à sieste  », vous accueille Najat Bouzalmad ou Gaëtan Oversacq, les patrons du tout premier bar à sieste à Bruxelles, situé 166 rue Belliard dans le quartier européen et à deux pas de la place Jourdan.

Le concept ? Permettre aux personnes qui travaillent de prendre une sieste de 15 à 30 minutes dans un endroit calme.

À l’entrée, des casiers sont à disposition pour y déposer vos effets personnels ainsi que vos chaussures. «  Vous recevez des petits chaussons pour pénétrer dans la salle de sommeil  », poursuit Najat, 35 ans.

Vous avez ensuite le choix entre l’un des différents espaces de sommeil. Matelas à eau, pierres chauffantes, fauteuils massant ou luminothérapie. Chaque séance dure entre 15, 20 et 30 minutes selon votre convenance. Une fois installé, vous n’avez plus qu’à vous reposer. Une musique relaxante est diffusée dans le bar pour donner une ambiance zen. Une fois la séance terminée, on viendra vous réveiller.

«  En 2002, mon épouse et moi, nous avions suivi une formation de gestion d’entreprise. Nous avions comme projet d’ouvrir un bar à cocktail avec uniquement des hamacs. Mais avec des enfants, les horaires n’étaient pas possibles dans le milieu de l’horeca. Nous avons donc gardé le concept de relaxation  », commente Gaëtan, 34 ans.

«  Après quelques recherches, nous nous sommes rendu compte que cela existait à Paris. Et c’était également très répandu au Japon  », précise notre interlocuteur.

Najat et Gaëtan visent principalement une clientèle de personnes actives entre 30 et 60 ans qui viendraient se relaxer pendant une pause au boulot. «  Nous nous attendons à un pic sur le temps de midi. Mais nous visons aussi les personnes qui ont des horaires décalés comme les boulangers, les policiers ou encore les gardiens de parcs  », ajoute ce Ganshorenois.

Le bar à sieste est ouvert du lundi au vendredi de 10h à 18h sans rendez-vous. «  Mais il est possible sur rendez-vous d’avoir accès plus tôt ou plus tard dans la journée ainsi que le samedi  », précise le fondateur de PAUZzzz.

Les prix varient en fonction de la durée et du type de siège. Pour une sieste de 15 minutes, comptez 7 euros. Pour un siège à massage pendant 15 minutes, cela vaut 12 euros. Le lit hydrogène coûte 15 euros pour 15 minutes. Un abonnement de 120 minutes est possible pour 88 euros.

Plus d’infos dans La Capitale de ce jeudi

  • Nous avons testé le bar à sieste

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent