Publié le Dimanche 30 Novembre 2014 à

Régions > Bruxelles > Actualité

La famille d'Assim Abassi, l'homme faussement accusé de porter une arme, n'a pas pris l'avion pour le Pakistan

Rédaction en ligne

La famille Abassi, dont l’un des membres, Assim, avait été présenté à tort comme un terroriste suite à la diffusion dans la presse d’un appel à témoins adressé par la police fédérale, n’a pas embarqué dans l’avion qui devait la ramener vers le Pakistan. C’est ce qu’indiquent nos confrères de la RTBF.


Assim Abassi.

Edu Botella

Assim Abassi.

C’est ce dimanche, aux alentours de 11 h, que les Abassi devaient repartir pour leur pays d’origine à la demande de l’ambassade du Pakistan à Bruxelles. Pour rappel, les Abassi estiment qu’ils ont été invités à quitter immédiatement la Belgique après la diffusion de l’appel à témoins. Ce que contestent les autorités pakistanaises qui indiquent que le père d’Assim Abassi, qui travaille à l’ambassade, avait été relevé de sa mission dans notre pays conformément à ce qui lui avait été signalé dès le mois juillet. Comme l’indiquaient encore ce samedi les Affaires étrangères belges, il n’y aurait aucun lien entre l’appel à témoins et le renvoi de la famille.

Pourtant, les Abassi estiment qu’un retour au Pakistan serait dangereux, vu qu’ils ont été présentés comme des terroristes dans les médias alors qu’Assim se baladait en fait en rue, non loin de la résidence l’ambassadeur d’Israël à Louise, avec une batte de cricket et non un fusil comme le supposait l’appel à témoins.

Samedi, à Bruxelles, une cinquantaine de personnes avaient participé à une manifestation devant l’Albertine contre le renvoi de la famille.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent