Publié le Lundi 21 Mars 2016 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Lors de sa planque à Forest, Salah Abdeslam ne restait pas caché: "Il allait se ravitailler à la friterie!"

Rédaction en ligne

Salah Abdeslam, suspect clé des attentats du 13 novembre arrêté vendredi à Bruxelles, a affirmé aux enquêteurs belges qu’il «voulait se faire exploser au Stade de France» le soir des attentats, avant de faire «machine arrière». Il nous revient également que lors de sa planque à Forest, Salah Abdeslam ne serait pas resté constamment caché.

Exclusivité La Capitale

Salah Abdeslam a été arrêté par la police ce vendredi 18 mars.

Dr.

Salah Abdeslam a été arrêté par la police ce vendredi 18 mars.

Salah Abdeslam, suspect clé des attentats du 13 novembre arrêté vendredi à Bruxelles, a affirmé aux enquêteurs belges qu’il «voulait se faire exploser au Stade de France» le soir des attentats, avant de faire «machine arrière», a déclaré samedi le procureur de Paris François Molins.

«Ces premières déclarations, qu’il faut prendre avec précaution, laissent en suspens toute une série d’interrogations sur lesquelles Salah Abdeslam devra s’expliquer», a ajouté le procureur au cours d’une conférence de presse à Paris.

Il évoque «en particulier» la présence du jihadiste dans le XVIIIe arrondissement de Paris le 13 novembre «dès 22H00, après avoir déposé le commando du Stade de France» avec une Clio noire, retrouvée quatre jours après les attentats dans cet arrondissement.

Des passages à la friterie ?

Il nous revient également que lors de sa planque à Forest, rue du Dries, où a eu lieu une fusillade la semaine dernière, Salah Abdeslam ne serait pas resté constamment caché. Deux témoins ne se connaissant pas entre eux l'auraient vu venir se ravitailler à deux reprises au moins à la friterie voisine de la place Saint-Denis. Les gérants, quant à eux, nous nous ont déclaré ne pas avoir remarqué la présence de l'énnemi public numéro 1.

Un dossier de deux pages à lire dans nos éditions de ce lundi ou via notre liseuse numérique

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent