Publié le Vendredi 25 Mars 2016 à

Régions > Bruxelles

Attentats de Bruxelles: deux djihadistes belges profèrent des menaces envers la Belgique «ce n'est que le début du cauchemar»

Rédaction en ligne avec Belga

Deux djihadistes s’exprimant en français prennent la parole dans l’une d’elle et demandent aux autorités occidentales de retirer leurs forces de Syrie et d’Irak. «Dites leur de retirer leurs avions, dites leur de retirer leurs soldats. Et vous vivrez en paix», indique l’un d’eux. «Le cauchemar ne fait que commencer», menacent-ils encore.

Capture d’écran Site

Une vidéo d’une durée de sept minutes montre des images des attentats de Bruxelles et des interventions en français de deux djihadistes. L’autre vidéo de cinq minutes est intégralement en arabe. L’un des hommes qui a pris la parole en français aurait été identifié comme étant Lotfi Aoumeur alias Abu Abdallah al-Baljiki, un Verviétois de 25 ans.

«Nous n’acceptons plus de vivre humiliés et soumis. Nous nous soumettons à Allah seul. Aujourd’hui, nos frères vous ont fait goûter à un évènement effroyable. Vos coeurs ont vibré de peur. Et le cauchemar ne fait que commencer. Sachez que ce qui viendra plus tard, sera encore plus effroyable. Rappelez vous, mon message d’il y a un an, lorsqu’on a annoncé qu’on attaquerait Paris et Bruxelles. Nous y sommes parvenus et sachez que nous avons d’autres cibles et que nous sommes déterminés», indique dans la vidéo l’homme qui serait originaire de Verviers.

Lotfi Aoumeur avait effectivement menacé la Belgique et la France dans une vidéo en février 2015. L’homme a fait partie de l’armée belge pendant deux ans. Il a été volontaire dans la composante médicale de l’armée de 2010 à 2012 avant de quitter l’institution de son propre chef. Le Verviétois aurait quitté la Belgique pour l’Algérie il y a deux ans avant de rejoindre la Syrie.

L’autre djihadiste demande aux autorités occidentales de retirer leurs troupes: «Nous, ici, sur la terre du khalifat, nous vous donnons un conseil: réagissez contre vos gouvernements qui vous plongent dans le chaos. Dites leur de retirer leurs avions, dites leurs de retirer leurs soldats. Et vous vivrez en paix.»

Les deux hommes se réjouissent également de «l’humiliation» infligée «au peuple d’occident": «Vous qui connaissez cette vie de plaisance, cette vie de distraction, cette vie où vous étiez plongés dans l’insouciance. Sachez qu’aujourd’hui cette ère est révolue. Vous vous trouvez dans l’ère de la guerre. L’ère où le sang coulera dans vos rues. L’ère où vous verrez vos êtres les plus chers mourir devant vous.»

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent