Publié le Vendredi 17 Juin 2016 à

Régions > Brabant wallon > Actualité

Un enfant victime d'actes antisémites à Braine-le-Château: sa maman craint des représailles

Rédaction en ligne

La famille de la victime, un élève juif de l’école communale de Braine-le-Château gazé avec des déodorants, a décidé de porter plainte à la police de Waterloo. Le bourgmestre parle d’une « tempête dans un verre d’eau ».

Les élèves de 5e primaire de l’école communale de Braine-le-Château sont partis en classe de neige au début de l’année 2015. Pour l’un d’entre eux, de confession juive, ce voyage s’est révélé très douloureux psychologiquement et physiquement.

«  La victime se trouvait dans une chambre avec trois garçons, annonce Joël Rubinfeld, président de la Ligue Belge contre l’Antisémitisme. Ils l’ont notamment gazé avec des déodorants et fouetté avec des essuies.  » Des agissements étonnants de la part des élèves de l’école communale. «  Nous ne comprenons pas comment des jeunes peuvent agir de la sorte.  »

Surtout que cet épisode n’est pas isolé. «  C’était un véritable harcèlement. Ce jeune a dit à la victime «  Sale juif  », «  On va te brûler dans un four  ».D’où sortent-ils tout ça ?  », se demande Joël Rubinfeld.

Après avoir longtemps hésité, la famille de la victime a porté plainte la semaine dernière. «  Avant les classes des neiges, nous avions déjà signalé que des insultes antisémites avaient été proférées. Le problème, c’est que l’un des jeunes est l’enfant d’une enseignante de l’école. Ils ne nous ont pas pris au sérieux. Ils nous traitaient même de menteurs. Nous avons pris sur nous. Et puis, nous avons finalement décidé d’agir et nous sommes un petit peu soulagés.  »

Mais la maman – qui préfère garder l’anonymat – avoue avoir quand même eu peur d’être victime de représailles. «  Le père de l’enfant est violent et il m’a déjà menacé  », avertit-elle.

L’information complète et la réaction du bourgmestre à découvrir dans La Capitale BW de ce week-end

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent