Publié le Lundi 13 Février 2017 à

Régions > Brabant wallon > Actualité

Deux jeunes condamnés à 15 et 18 mois de prison pour extorsion et faux car-jacking par le tribunal correctionnel de Nivelles

Belga

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné lundi Melvyn C., né en 1989, et son ami Ludwig V, un habitant de Chaumont-Gistoux né en 1993, à respectivement dix-huit mois et quinze mois d’emprisonnement ferme. Ils se sont rendus coupables, le 15 octobre 2012 à Grez-Doiceau, du car-jacking d’une BMW appartenant à un autre jeune.


Photo d’illustration

Photo News/Yuan Adriles

Photo d’illustration

Les contacts entre tous les protagonistes ont fait penser aux enquêteurs qu’il s’agissait en réalité d’une fraude à l’assurance. À la lumière d’un jugement déjà rendu dans un dossier de délinquance urbaine, le tribunal estime qu’il s’agit d’une extorsion.

C’est ce qu’avait plaidé à l’audience l’avocat de la victime de ce faux car-jacking : son client était poursuivi aux côtés des deux prévenus principaux pour faux et usage de faux, la prévention visant ses fausses déclarations de vol faites à la police. Il apparaît que Melvyn C. et Ludwig V. étaient en rapport avec les membres d’une bande urbaine de Wavre, et la BMW volée à Grez-Doiceau est évoquée dans ce dossier déjà tranché par la justice.

Si le car-jacking était « bidon », le tribunal considère qu’il s’agissait d’une extorsion et que les premières déclarations mensongères de la victime à la police étaient motivées par la peur des représailles. Le propriétaire de la BMW est acquitté tandis que le jugement rendu lundi souligne la gravité des faits pour les deux autres prévenus, ainsi que leurs antécédents judiciaires.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent