Publié le Lundi 20 Mars 2017 à

Régions > Luxembourg > Actualité

De Mossul à Arlon, la nouvelle vie de Motaz, un Irakien qui a fui la terreur...

Rédaction en ligne

Motaz Younes est Irakien. Originaire de Mossoul, il est arrivé en Belgique en octobre 2015, laissant dernière lui ses parents, amis et frères et sœurs, trop jeunes pour le voyage. Alors âgé de 23 ans à l’époque et étudiant en sciences politiques à l’université de Mossoul, Motaz se voit voler son futur, une année avant la fin de son cursus. Fuyant son pays à cause de Daesh, il finira par atterrir à Arlon, où il fait tout pour s’intégrer. Il nous raconte son parcours.


Aujourd’hui, le regard de Motaz est résolument tourné vers l’avenir.

Q.VDS.

Aujourd’hui, le regard de Motaz est résolument tourné vers l’avenir.

Motaz n’a pas quitté son pays par plaisir. L’avenir qui s’y dessinait s’est vu brutalement interrompu par la guerre et c’est une des raisons majeures qui l’ont poussé à prendre le choix drastique du départ sans billet retour. « Je m’y sentais en danger. Tu ne savais pas à quel moment ils (Daesh) pouvaient débarquer chez toi et te demander par exemple : pourquoi tu ne vas pas à la Mosquée, pourquoi tu fumes? Pourquoi tu fais ceci et cela ?», raconte-t-il dans un français encore hésitant mais déjà bon.

Portrait dans La Meuse Luxembourg de ce lundi ou sur notre nouvelle édition digitale

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent