42

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Anderlecht

Manchester United élimine Anderlecht (2-1): le Sporting quitte l'Europa League par la grande porte

Rédaction en ligne |

Publié le Jeudi 20 Avril 2017 à

Reuters

EPA

News

Reuters

Anderlecht a été héroïque à Manchester United. Les Mauves ont poussé l’un des candidats au sacre final à la prolongation. Mais ils ont craqué en fin de match (2-1).

Avant de prendre l’avion en direction de Manchester, les joueurs d’Anderlecht étaient conscients qu’ils allaient devoir créer un véritable exploit suite au résultat du match aller au stade Constant Vanden Stock (1-1). Concrètement, les Mauves savaient qu’ils devaient marquer au moins un but à Old Trafford pour éliminer le prestigieux club de Manchester United et, ainsi, se hisser dans le dernier carré du tournoi. Un défi pour l’histoire et pour la modique somme de 1,6 millions € !

Pour ce match retour, René Weiler a décidé d’aligner une équipe sensiblement différente. En effet, Uros Spajic, Alexandru Chipciu, Sofiane Hanni et Lukasz Teodorczyk obtenaient un statut de titulaire à Old Trafford. Après son nul (1-1) jeudi dernier contre Manchester United au Parc Astrid, le RSCA avait largement fait tourner son effectif à Ostende, où les Bruxellois l’avaient tout de même emporté (0-1). Auteur du but de la victoire à Ostende, Sofiane Hanni débutait donc la rencontre contre les Red Devils. Incertain à l’aller, l’attaquant polonais tenait, pour sa part, sa place devant alors que Chipciu remplaçait Massimo Bruno sur le flanc droit. Uros Spajic a, quant à lui, été préféré à Bram Nuytinck dans l’axe de la défense.

À noter que pas moins de 8 joueurs bruxellois étaient sous la menace d’une suspension en cas de nouvel avertissement. En effet, Frank Acheampong, Leander Dendoncker, Sofiane Hanni, Bram Nuytinck, Uros Spajic, Lukasz Teodorczyk, Isaac Kiese Thelin et Youri Tielemans étaient à un carton jaune de la suspension en cas de qualification. Mais Dendoncker n’en avait cure. D’entrée de jeu, soit après 150 secondes de jeu, il tentait sa chance à distance. La trajectoire était étonnante. Et la sphère terminait sa course juste au-dessus du but. Cette phase faisait suite à une première offensive mancunienne sans grand danger. C’était cependant Mkhitaryan qui ouvrait le score dès la 10e minute de jeu. Il mettait un terme à une remontée de balle rondement menée des Red Devils et concluait de maîtresse manière ce mouvement offensif. C’était ensuite Pogba qui tentait sa chance de la tête, à la suite d’un coup de coin, mais le gardien de but anderlechtois déviait la balle au-dessus de sa cage, avant de réaliser un nouvel arrêt quelques secondes plus tard.

Il fallait attendre la 20e minute de jeu pour voir la réaction anderlechtoise. Acheampong profitait d’un cadeau de la défense mancunienne pour réaliser une course dont il a le secret. Le hic, c’est que, face au gardien de but, il ne parvenait pas à placer le ballon au fond des filets. Râlant ! Tout comme la tentative de Dendoncker, à la 26e, à nouveau non-cadrée… Mais ce qui devait arrivait arriva à la demi-heure de jeu. La frappe lointaine de Tielemans terminait sa course sur la barre transversale. Teodorczyk se battait pour récupérer la balle. Il passait ensuite, et chanceusement, cette dernière à Hanni qui n’en demandait pas autant. C’est ainsi qu’il égalisait d’un tir aussi précis que puissant. C’était sur ce score de 1-1 que les acteurs rentraient aux vestiaires. Un premier acte qui s’est terminé par quelques escarmouches des Red Devils. Sans succès.

Le second acte débutait sur les chapeaux de roues. Lingard ne pouvait reprendre un centre de la gauche de Shaw alors que le but était vide à la 49e. Le Sporting réagissait, mais ses offensives manquaient de puissance. Quant à Fellaini, il faisait son entrée au jeu à la 60e en remplacement de Lingard sous les coups de sifflet du public anderlechtois présent à Old Trafford. Alors que les changements se multipliaient, Rashford se créait une opportunité, sans trouver la faille. Idem à la 69e après un véritable cadeau d’Appiah. Puis Ruben réalisait un arrêt cinq étoiles devant Ibrahimovic. Quant à Pogba, il était à deux doigts de faire 2-1 à la 78e. C’était chaud, très chaud même ! S’il pliait, le Sporting ne rompait pas et accrochait la prolongation.

Pogba, à la retourne, voyait d’emblée sa tentative repoussée par Spahic. Puis Mkhitaryan se créait une autre opportunité. Mais Obradovic prouvait que le RSCA n’allait rien lâcher. Et à la 100e, Fellaini s’appuyait sur Spahic, avant que la sphère n’arrive dans les pieds de Pogba qui marquait, mais le goal était annulé pour une faute du Diable rouge. Et ce qui devait arriver arrivait à la 107e minute de jeu. Rashford décochait un envoi dévié par Kara qui ne laissait aucune chance au pauvre Ruben. Quant à Acheampong, il avait la balle de la qualification au bout de la tête, mais il ne parvenait pas à mettre de puissance dans sa reprise. Quant au but annulé de Martial pour hors-jeu, il ne modifiait pas la donne : Manchester United élimine Anderlecht (2-1).