Publié le Samedi 6 Mai 2017 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Les parents de Siham, tuée à Liège, témoignent: «Naïm avait brûlé les yeux d'une fille avec de l'acide»

Fanny Jacques

Le 10 avril dernier, le corps sans vie de Siham, 17 ans, était retrouvé dans un appartement liégeois. Son petit ami, Naïm Touzani, meurtrier présumé est activement recherché. Près d’un mois après les faits, les parents de Siham ne comprennent pas pourquoi le tortionnaire de leur fille, connu pour de nombreux faits, n’était pas en prison. Par l’intermédiaire de leur avocat, M e  Amrani, ils se sont portés partie civile, ce vendredi.

Exclu

Naïm Touzani est toujours en cavale et activement recherché par la police.

D.R.

Naïm Touzani est toujours en cavale et activement recherché par la police.

La douleur se lit encore sur les visages. Les deux sœurs, le frère et les parents de Siham, 17 ans, nous reçoivent dans leur appartement bruxellois. Une famille meurtrie par la perte de Siham, le 10 avril dernier. Date à laquelle le corps massacré de l’adolescente a été retrouvé dans un appartement liégeois.

C’est son petit ami, Naïm Touzani, 23 ans qui a appelé les secours avant de disparaître sans que la police ne puisse l’interroger. Et pour cause ! C’est en réalité le principal et unique suspect de ce meurtre horrible.

> Un témoignage douloureux et déchirant à lire dans notre édition digitale La Capitale Bruxelles

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent