Publié le Mardi 13 Juin 2017 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Mayeur et Peraïta devront rembourser: la Région peut réclamer les jetons non justifiés

M.B.

Des perquisitions ont été menées ce lundi dans les bureaux de la présidente du CPAS de la Ville de Bruxelles, Pascale Peraïta, en lien avec l’affaire du Samusocial. Yvan Mayeur et Pascale Peraïta devront-ils rembourser les pseudo « jetons de présence » touchés alors qu’ils étaient membres du bureau du CA du Samusocial ? Oui, sans aucun doute possible, répond le député régional bruxellois Emmanuel De Bock, référence légale à l’appui.


Mal pris, Pascale Peraïta et Yvan Mayeur.

Belga

Mal pris, Pascale Peraïta et Yvan Mayeur.

Des perquisitions ont eu lieu lundi midi, rue Haute à Bruxelles, dans les locaux du CPAS de la Ville de Bruxelles et plus précisément dans les bureaux de la présidente, Pascale Peraïta. Un juge d’instruction a autorisé cette opération à la demande du parquet de Bruxelles, dans le cadre de ce qu’on appelle une « mini-instruction. »

> Quelles pourraient être les sanctions ? On vous dit tout dans notre nouvelle édition digitale  !

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent