Trafic d’êtres humains: il doit payer 51.760 euros à sa victime

La victime récoltait de la viande avariée dans les poubelles.
La victime récoltait de la viande avariée dans les poubelles. - AP

Calogero Salamone était poursuivi pour trafic d’êtres humains, occupation de main-d’œuvre étrangère sans permis de séjour et absence de déclarations Dimona sur Mamadou B., un Guinéen, qui n’avait pas de titre de séjour. « Mon client a fui la Guinée et il est arrivé en Belgique en 2010. Il est allé à l’ancien centre d’urgence pour demandeurs d’asile à Anseremme.

Profitez de notre offre découverte : votre premier mois est gratuit !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.
Vous ne voulez pas découvrir gratuitement pendant un mois le nouveau site de la Capitale ni suivre en continu l'actualité de votre région ?
Retrouvez sur Sudinfo.be l'info en bref ainsi que le buzz belge et étranger.

Profitez de notre offre découverte : votre premier mois est gratuit !

En savoir plus sur les éditions digitales de Sudpresse
Vous ne voulez vraiment pas découvrir gratuitement pendant 1 mois le nouveau site de la Capitale ni suivre en continu toute l’information de votre région.

Retrouvez sur Sudinfo.be l'info en bref ainsi que le buzz belge et étranger.
 
Tous

En direct

Le direct