Publié le Mercredi 6 Septembre 2017 à

Régions > Centre

Binche: feu vert, enfin, pour la maison d'accueil le Biseau!

M.PW.

La nouvelle est tombée ce mercredi. Le gouvernement Wallonie-Bruxelles a accepté de financer le dossier relatif à la Maison d’Accueil pour enfants placés « Le Biseau » à Binche (521.000 € pour 2017). Un très beau projet qui avait malheureusement été bloqué par le cabinet de la ministre Greoli, suite à la crise gouvernementale. Pour le personnel (13 personnes déjà engagées) et pour les 15 enfants âgés de 3 à 15 ans, actuellement hébergés à Buvrinnes, c’est un énorme soulagement.


Les travaux sont en cours rue de Biseau à Binche. Les enfants sont actuellement hébergés dans un gîte à Buvrinnes et ont d’ores et déjà effectué leur rentrée scolaire.

M.PW.

Les travaux sont en cours rue de Biseau à Binche. Les enfants sont actuellement hébergés dans un gîte à Buvrinnes et ont d’ores et déjà effectué leur rentrée scolaire.

Ce qui est remarquable, c’est le soutien unanime dont le projet a bénéficié. Le député-bourgmestre PS de Binche Laurent Devin est intervenu. De même que l’échevin MR Binchois Jérôme Urbain. Hier, c’est le député cdH François Desquesnes qui nous a annoncé la bonne nouvelle. « J’ai rencontré tous les intervenants de ce dossier, explique le Sonégien. Au sein du cabinet de la ministre Greoli, le directeur du CHU Tivoli J-Claude Dormont, Mme Vanhelleputte, les responsables de L’ASBL Alises… Je me suis rendu sur place à Binche. On m’a montré les documents attestant que le ministère avait notifié fin décembre 2016, à l'association, la sélection de son projet, sans toutefois avoir l'accord nécessaire du Gouvernement. De bonne foi, l'association avait donc mis en oeuvre son projet, engagé du personnel et accueilli les premiers enfants dès le mois de juin. J’ai pu plaider ardemment en faveur de ce dossier qui ne pouvait pas être mis en péril à cause de manquements constatés au niveau du cabinet du ministre Madrane. Pour rappel, aucun accord n'avait pu se dégager en juillet au sein du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour octroyer les subsides, suite à l'appel à projets pour la création de structures d'accueil de jeunes. Pour le cdH, la Ministre Greoli avait expliqué qu'il y avait un double problème : sur le fait que tous les opérateurs n'avaient pas été informés de l'existence de l'appel à projets et sur le fait que la procédure de sélection n'avait pas toutes les garanties de transparence et d'objectivité. Mais ici, on est devant un projet de grande qualité, ficelé par des professionnels. Qui se justifie parfaitement en regard d’une réalité sociale poignante : des enfants qui, pour diverses raisons graves, ne peuvent plus bénéficier d’une cellule familiale. On est ici au-delà des clivages politiques. De plus, les membres de L’ASBL ont agi en parfaite bonne foi sur base de documents officiels qui les y invitaient ». À ce jour, cinq projets sur neuf relatifs à l’aide à la jeunesse ont été estimés indiscutables par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles; c’est ce que l’on a appris ce mercredi midi.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent