Publié le Jeudi 24 Mai 2012 à

Régions > Bruxelles > Sports

Tennis: les enfants ont côtoyé les Pro au Brussels Open

Rédaction en ligne

Ce mercredi, les enfants avaient rendez-vous avec les Belges Ysaline Bonaventure et An-Sophie Mestach et la Colombienne Catalina Castano pour un Kids Day sur les courts d’entraînements du Brussels Open au Primerose, près de l’Atomium. Cette expérience était une première pour Bonaventure.
Bonaventure, Mestach et Castano entourées des enfants.

Bonaventure, Mestach et Castano entourées des enfants.

Le mercredi est souvent synonyme de la journée des enfants dans un tournoi de tennis. Le Brussels Open ne déroge pas à cette tradition. Sur les courts d’entraînements du Primerose, situés aux pieds de l’Atomium, les Belges Ysaline Bonaventure et An-Sophie Mestach et la Colombienne Catalina Castano ont retrouvé une trentaine d’enfants pendant une heure. Le Kids Day a débuté par une dizaine de minutes d’échauffement avant de faire deux groupes pour que chacun ait l’occasion de taper la balle avec les joueuses professionnelles. Après une trentaine de minutes, les enfants ont posé pour une photo souvenir et ils ont reçu des autographes des joueuses participantes.

“ C’est la première fois que je participais à ce genre de journée en tant que joueuse. J’avais déjà eu l’habitude d’y prendre part comme enfant. J’avais 9 ans quand j’avais tapé la balle avec Olivier Rochus, Kim Clijsters et Justine Henin au tennis club de Fayenbois ”, explique Ysaline Bonaventure qui a perdu au premier tour des qualifications de ce Brussels Open.

“ Après mon match, Dominique Monami m’avait demandé si je pouvais participer au tournoi Pro-Am de dimanche. Mais je devais jouer les interclubs aux Pays-Bas. Par contre, je m’étais proposée pour participer au Kids Day ”, explique Bonaventure tout en signant quelques autographes aux enfants présents et sous le charme de la joueuse de Stavelot qui s’entraîne aux Pays-Bas avec Noëlle Van Lottum.

Parmi les jeunes présents, certains ont déjà une bonne frappe de balle. “ C’était chouette de pouvoir jouer quelques échanges avec eux. Je me revoyais dix ans plus tôt. Ils sont tous très enthousiastes et motivés. Pourtant, je ne suis pas très connue. Cette expérience me motive pour aller encore plus loin dans ma carrière ”, poursuit Bonaventure qui garde un bon souvenir de sa première participation à un tournoi WTA.

“ Ma participation au Brussels Open représente un début dans une carrière. C’est très différent des tournois 10 000$ que j’ai l’habitude de jouer sur le circuit ITF. J’ai beaucoup appris au contact des joueuses du tournoi. Elles sont très professionnelles dans leur attitude. J’apprends quand je les vois à l’entraînement, chez le kiné ou quand elles mangent. C’est très enrichissant pour une jeune joueuse comme moi ”, raconte Ysaline Bonaventure, classée 756e mondiale. Une première expérience qui en appelle d’autres dans les années à venir.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent