Mis à jour le Mercredi 17 Octobre 2012 à

Régions > Bruxelles > Sports

Foot (P.1): Pour Maxime Kongo, le nul face à Jette laisse un goût amer

Rédaction en ligne

C’est la traditionnelle histoire du verre d’eau à moitié plein et à moitié vide. Le RRC Etterbeek, à force de courage et de solidarité, a ramené un bon point du RSD Jette en étant réduit à neuf unités. Une bonne réaction après deux défaites d’affilées. En même temps, les Bruxellois ont été rejoints dans les arrêts de jeu par leurs voisins jettois. Alors, est-ce vraiment un résultat positif? Pour Maxime Kongo, ce partage lui laisse tout de même “ un goût amer dans la gorge. ”

Maxime Kongo a inscrit deux buts dans ce match.

Maxime Kongo a inscrit deux buts dans ce match.

Le RRC Etterbeek a probablement vécu le match le plus étrange de son début de saison. Réduits à dix puis à neuf suite aux exclusions de Lionel Cornu (18e) et de Matthieu Guyon (72e), les troupes de Vincent Devos ont même réussi à mener à la marque au RSD Jette jusqu’à la 92e minute! Jusqu’à ce que Lambrechts n’inscrive le but du partage pour Jette. Du coup, les sentiments étaient mitigés au coup de sifflet final.

Moi, ce qui me fait le plus mal, ce n’est pas que le RSD Jette soit revenu à la marque. Mais c’est plutôt le fait d’avoir encaissé le troisième but dans les arrêts de jeu ”, souligne Maxime Kongo, qui avait permis à ses couleurs de faire le 2-3 juste avant la pause.

C’est rageant. C’est un bon point de pris. Mais il me laisse tout de même un petit goût amer dans la gorge.

Avec Matthieu Guyon et Nicolas Hemelhof, notre interlocuteur, qui a commencé au R.W.D.M. en tant que gardien, fait partie des trois Brainois ayant posé leurs valises dans la capitale l’été dernier.

Personnellement, je suis venu à Etterbeek pour jouer en P.1, progresser et prendre de l’expérience. J’aurais très bien pu rester à Braine. Mais la P.2 ne m’intéressait pas plus que ça... J’avais déjà exprimé mon souhait de quitter le club depuis quelques semaines. J’étais sans club entre guillemets quand j’ai reçu une proposition du RSD Jette. Le staff a changé et j’ai préféré refuser cette offre. Ensuite, c’est Marc Cneudt (NDLR: qui a jeté l’éponge en début de saison) qui m’a demandé de venir à Etterbeek et j’ai accepté. C’est d’ailleurs son frère, Alain, il y a trois ans à Braine, qui m’a donné la possibilité d’intégrer le groupe en P.1. À Etterbeek, je connais aussi d’autres joueurs comme Stefano Perpetuini par exemple. J’avais aussi joué contre d’autres joueurs en P.1 par le passé.

Même s’il ne se pose pas trop de questions, Maxime Kongo reste un joueur ambitieux.

Je tente d’être le plus décisif possible ”, poursuit cet attaquant formé au CS Brainois. “ C’est ce qui me manquait la saison passée même si je suis parvenu à marquer quatre ou cinq buts. Cette saison, j’en suis à deux. C’est un bon début même si trouver le chemin des filets n’est pas une obsession pour moi. Encore dimanche dernier, vu que nous avions perdu deux hommes, je devais à la fois défendre et attaquer. Ce n’est pas toujours évident mais je ne me plains pas.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent