Mis à jour le Samedi 2 Février 2013 à

Régions > Brabant wallon > Actualité

Louvain-la-Neuve: projet d'un cercle étudiant pour homosexuels

Rédaction en ligne

Deux réunions vont être organisées par la fédération des étudiants homosexuels pour discuter de la réouverture de ce cercle fermé depuis des années.

Depuis quelques années, la communauté homosexuelle de Louvain-la-Neuve se cherche un local. Pourtant, dans le passé, celle-ci était dotée d’un cercle nommé le C.H.L. (Le Cercle Homosexuel de Louvain). Un kot à projet s’était également intéressé à la thématique de l’homosexualité, il s’appelait le KAP « Accueil Homosexualité ». Mais à l’heure actuelle, plus aucun local de ce type n’existe à Louvain-la-Neuve, comme l’explique Jean-Louis Verbruggen, permanent des Cercles Homosexuels Estudiantins Francophones Fédérés(CHEFF) : « le kot à projet a disparu. Le Cercle, lui, s’est évaporé par manque de moyens et de soutien de la part de la communauté Universitaire.  » Le cercle se situait alors dans la rue des Wallons, dans le centre de Louvain-la-Neuve. En partant de ce constat, le CHEFF a décidé de relancer le mouvement, «  en tant que fédération, la résurrection d’un cercle LGBT (NDLR : lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) est l’un de nos objectifs prioritaires. » Deux réunions vont d’ailleurs avoir lieu et les responsables de la fédération ont déjà opéré un premier coup de sonde dans la communauté estudiantine. «  On a remarqué que des étudiants venant de Namur étaient intéressés par ce projet. Il existe un cercle homosexuel à Namur, des étudiants y effectuent leur bac, et complètent celui-ci avec un Master qu’ils suivent à Louvain-la-Neuve. Ils voulaient retrouver un cercle de ce type dans la cité universitaire  », explique Jean-Louis Verbruggen. Pour lui, ce cercle aura une visée sociale, culturelle et politique avant tout. «  Ce sera un cercle transfacultaire et il ne sera pas uniquement réservé aux étudiants. D’autres jeunes seront également les bienvenus. Il ne sera pas autant axé sur le loisir et le folklore que les autres cercles. Nous proposerons notamment une permanence d’accueil car l’arrivée à l’Université correspond souvent à une période de coming out. Dans cette situation, les jeunes peuvent se sentir rejetés par leurs amis et leur famille. Ils ont souvent besoin de ce type de soutien. »

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent