Mis à jour le Mercredi 6 Février 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Boxe: Sanae Jah veut «devenir nº1 mondiale»

Rédaction en ligne

On connaissait tout le potentiel de la boxeuse bruxelloise Sanae Jah. Mais ce week-end elle vient sans doute de franchir un palier. En effet, samedi, elle était appelée afin d’affronter la numéro un mondiale, l’Allemande d’origine arménienne, Susi Kentikian à Düsseldorf dans le cadre d’un championnat du monde interim WBA. Malgré sa courte défaite, la boxeuse de 28 ans a pris conscience de son véritable niveau.

 Sanae Jah a donné du fil à retordre à la n°1 mondiale, Susi Kentikian. Un combat qui annonce une excellente année 2013 pour la Bruxelloise.

M.D.

Sanae Jah a donné du fil à retordre à la n°1 mondiale, Susi Kentikian. Un combat qui annonce une excellente année 2013 pour la Bruxelloise.

Généralement pour participer à un championnat du monde WBA, il faut un certain temps de préparation. C’est sans doute ce qui aura manqué à Sanae Jah pour remporter son combat face à Susi Kentikian ce samedi. En effet, la boxeuse bruxelloise s’est vue proposer ce combat moins de deux jours avant de le disputer. Elle avait la chance de combattre la numéro un mondiale de boxe anglaise suite au désistement d’Anastasia Toktaulova.

«  À la base, mon manager Alain Vanackere ne voulait pas que je combatte à Düsseldorf  », réagit Sanae Jah.

«  Je n’étais pas dans les meilleures conditions puisque je n’y étais pas préparée. Mais je voulais absolument combattre. Cela pouvait me permettre de me jauger face à la meilleure boxeuse de ma catégorie.  »

Un examen qu’elle a passé avec brio puisque Sanae Jah s’est défendue telle une lionne sur le ring, ne laissant que très peu de possibilités à son adversaire de faire la différence.

«  Je suis satisfaite de mon combat  », sourit-elle.

«  J’ai vraiment rendu la vie difficile à Susi et c’était l’un de mes objectifs. Je n’étais pas préparée pour ce combat. J’ai essayé de faire au mieux et j’ai pu compter sur mon entourage qui m’a énormément aidée.  »

Retrouvez la suite de cet article dans l’édition de La Capitale de ce mercredi 6 février 2013.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent