Mis à jour le Mercredi 6 Mars 2013 à

Régions > Brabant wallon > Sports

Foot (D.2) : La Capitale vous présente en exclusivité Bernard Dereine, le nouveau repreneur du White Star

D.D.

Le White Star a trouvé son investisseur. Celui qui doit lui permettre d’envisager l’avenir avec sourire et ambition. Ça, vous le saviez depuis plusieurs semaines. Ce que vous ne saviez pas, c’est celui qui se cache derrière un voile de fumée et dont le nom semblait plus secret que le Graal. Nos investigations ont été longues et éprouvantes mais nous pouvons désormais vous annoncer en exclusivité que l’homme en question est Bernard Dereine. Portrait de ce jeune cinquantenaire qui s’est penché au chevet du White Star après une carrière longue et houleuse.

 Bernard Dereine désire développer une cellule médicale sur l’enceinte du stade Fallon.

dr

Bernard Dereine désire développer une cellule médicale sur l’enceinte du stade Fallon.

À peine aurez-vous conclu cet article que très certainement, vous irez surfer sur internet pour savoir qui est réellement l’homme qui a tendu la main au White Star Woluwe, alors frappé de plein fouet par un tourbillon financier, par amitié pour Charly Chapelle et par ambition.

Bernard Dereine, puisque c’est vers lui que nos recherches nous ont menés, a 51 ans. Il vit à Grez-Doiceau dans le Brabant wallon. Tout au long de son existence, il s’est érigé comme un homme d’affaires aux multiples casquettes. Il a notamment transité par l’entreprise Telindus. Il a ensuite œuvré à la création d’ODC International, une société qui est en cessation d’activités et en réorganisation judiciaire depuis quelques semaines.

Bernard Dereine a toutefois d’autres cordes à son arc. Il est également gérant, depuis 2009, d’une société appelée Electronic Assistance Antilles Guyane dont on ne trouve guère d’informations. Depuis le début, son rapprochement avec le White Star tient au domaine médical. On a aussi entendu que le repreneur était luxembourgeois. C’est faux. Mais certaines des sociétés dans lesquelles il est, ou fut actif, doivent avoir leur siège social au Grand-Duché.

S’il s’est rapproché du club bruxellois, c’est aussi avec le souhait d’y développer une cellule médicale. Mieux même, une clinique du sport qu’il aimerait bâtir… sur le site même du stade Fallon à Woluwe-Saint-Lambert. Derrière le marquoir actuel pour être exact. L’idée et le projet sont de raser la butte actuelle et de construire un bâtiment multi-fonctionnel. Reste que la commune de Woluwe-Saint-Lambert, par le biais de son bourgmestre, est lassée d’attendre que les choses se précisent, comme vous le lirez ci-contre. Financièrement, les promesses sont pourtant colossales et on comprend que la direction du White Star ait laissé au nouveau repreneur le temps nécessaire. On évoque en effet un montant de plusieurs dizaines de millions d’euros (oui vous lisez bien) étalés sur plusieurs années bien entendu. La question que l’on est en droit de se poser est néanmoins celle de savoir à quoi bon investir de cette façon dans une enceinte désuète alors qu’en cas de montée en D.1, le club devrait de toute façon aller voir ailleurs. Mais peut-être les volets sportif et médical ne sont-ils pas liés dans ce nouveau dossier.

Bernard Dereine a récemment présenté à Bruxelles un projet intitulé IMS (Integrated Medical Services). Il s’agit d’une plate-forme interactive offrant aux médecins un accès sécurisé au dossier médical global de leurs patients via le Web. L’homme d’affaires a déjà assisté à certains matchs du White Star, bien entendu, en toute discrétion. Peut-être le fait que nous l’ayons enfin mis en lumière obligera le nouveau repreneur des Étoilés à sortir au grand jour.

Retrouvez également la réaction d’Olivier Maingain, le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert dans votre Capitale de ce mercredi.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent