Publié le Jeudi 14 Mars 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Foot (Abssa): Guillaume Senez est notre personnalité de la semaine

Rédaction en ligne

Guillaume Senez est notre personnalité de l’Abssa. Occupé à mettre en place son premier long-métrage, le réalisateur de court-métrage bruxellois profite également de son temps libre au football puisqu’il est aussi joueur-entraîneur au FC Coin du Balai, deuxième en D.1 à l’Abssa.

Guillaume Senez occupe la fonction de joueur-entraîneur en Abssa avec l’équipe du FC Coin du Balai.

samoila

Guillaume Senez occupe la fonction de joueur-entraîneur en Abssa avec l’équipe du FC Coin du Balai.

Pour ceux qui ne connaissent pas Guillaume Senez, il s’agit d’un réalisateur belge et plus précisément bruxellois. Auteur de courts-métrages comme « La quadrature du cercle », « Dans nos veines » ou encore « U.H.T », celui qui est aussi un entraîneur-joueur au sein de l’équipe FC Coin du Balai qui lutte pour le titre en D.1. « Et comme la plupart des joueurs de mon équipe, j’ai passé pas mal d’années au RRC Boitsfort », souligne-t-il. « J’ai aussi joué dans trois autres clubs mais je n’ai jamais été plus que haut que la P.2 à cause de mes études qui me prenaient pas mal de temps. »

Après une carrière de joueur, il s’est rapidement converti en tant qu’entraîneur de jeunes.

« C’est une sorte de nouvelle carrière. J’ai suivi une formation accélérée à l’Union belge avec d’autres personnes telles que Danny Ost ou encore l’entraîneur de la réserve du RAEC Mons. J’ai obtenu l’UEFA-b et avec ce diplôme, j’ai entraîné des équipes de jeunes à Boitsfort et des catégories nationaux au White Star et au RCS Brainois. Toutefois, entraîner trois fois par semaine plus le match le week-end, qui pouvait prendre toute la journée à cause des déplacements lointains, n’allait plus avec mon travail. »

C’est à cause (ou grâce) à ça que notre interlocuteur s’est redirigé vers le mouvement Abssa. Un championnat moins exigeant d’un point de vue organisationnel.

« C’est ce que je cherchais : plus de temps libre. Mais aussi du plaisir et que les choses soient bien gérées. »

Retrouvez la suite de cet article dans l’édition de La Capitale de ce jeudi 14 mars 2013.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent