Publié le Mardi 19 Mars 2013 à

Régions > Brabant wallon > Sports

Hockey (DH) : le Pingouin de Nivelles a trois matchs pour créer l'exploit

Rédaction en ligne

Le Pingouin de Nivelles a gagné 5-2 contre le Racing dimanche à La Dodaine. Avec ce résultat plus qu’inattendu, les Aclots ont quitté pour la deuxième fois de la saison la lanterne rouge. Mieux. Ils reviennent à un petit point des barrages alors qu’il ne reste que trois matchs avant la fin du championnat régulier. Les Nivellois ne sont qu’à quelques minutes d’un exploit inimaginable pour beaucoup.

Le Pingouin de Nivelles n’a plus son sort entre ses mains mais croit dur comme fer au maintien.

Dallons.

Le Pingouin de Nivelles n’a plus son sort entre ses mains mais croit dur comme fer au maintien.

Et si le Pingouin de Nivelles se sauvait ? Grâce à une excellente année 2013, tous les rêves sont désormais permis. Les observateurs avertis de la division d’Honneur ne donnaient pourtant vraiment pas cher de la peau des Palmipèdes en début de saison. Il est vrai que lors de la première partie du championnat, les hommes de Xavier Blockmans n’avaient pas vraiment rassuré. En ne récolant que sept points sur 39 possibles dont un seul contre les concurrents directs, les carottes semblaient déjà cuites. Mais c’était sans compter sur l’éternelle force des Brabançons wallons, véritable marque de fabrique de la maison.

Et les conséquences de ce mental d’acier se voient en 2013. En six matchs cette année, le Pingouin a récolté 50 % des points mis en jeu soit deux de plus qu’en treize rencontres en 2012. Parmi ces trois victoires, une capitale contre l’Orée, une inespérée à l’Héraklès et la dernière en date contre le Racing à la surprise générale. Le club nivellois se retrouve donc avec 16 points à la onzième place de la Division d’Honneur. Il leur reste trois matchs pour prouver qu’ils ont leur place au sein du plus haut échelon national.

Avec quelles armes ?

Pour ce faire, les Aclots devront à coup sûr afficher la même mentalité que contre l’Héraklès. Lors de ce succès 3-4 début mars, les Nivellois avaient inscrit trois buts dans les dix dernières minutes de la partie. Ils devront également faire preuve d’une assise défensive comme contre les Rats de Bruxelles. En n’encaissant que deux goals contre la troisième attaque de la série, la défense nivelloise a montré une rigueur peu habituelle depuis le début de saison. Au Watducks mi-février et au Daring le week-end dernier, le gardien du Pingouin Glenn Faveyts s’était en tout retourné à 15 reprises. Actuellement, l’arrière-garde du Pingouin est la plus perméable de la série avec 76 buts encaissés en 19 matchs. Enfin offensivement, il faudra continuer à être réalistes.

Nivelles s’apprête donc à vivre quatre semaines décisives pour son avenir. L’objectif est clair : atteindre au minimum la dixième place synonyme de barrage et ainsi peut-être éviter de faire l’ascenseur pour la troisième fois en six saisons.

Retrouvez le reste de ce sujet sur le Pingouin de Nivelles dans votre Capitale BW de ce mardi.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent