Publié le Jeudi 2 Mai 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Foot (D.2): Johan Vermeersch évoque le changement de nom du Brussels

Rédaction en ligne

Beaucoup en rêvaient, d’autres avaient, depuis le temps, perdu espoir. Pourtant, après dix longues années, le miracle a bien lieu ! Le RWDM va, dès la prochaine saison, faire sa réapparition dans le monde du ballon rond.


Johan Vermeersch planche déjà sur la prochaine saison.

lange

Johan Vermeersch planche déjà sur la prochaine saison.

Certes, les quatre lettres magiques seront désormais suivies par Brussels FC, mais qu’importe, les supporters obtiennent enfin ce qu’ils réclamaient. Cependant, quelques heures après l’annonce marquant le retour d’un symbole du football bruxellois, l’euphorie a déjà fait place aux premières interrogations. Quelles raisons ont poussé Johan Vermeersch à changer le nom de son club ? Les derniers événements avec les repreneurs dubaïotes, partis depuis lors au White Star, ont-ils modifié la donne ? Leur souhait n’était-il pas aussi de faire revivre le RWDM ? Autant de questions qui demeurent sans réponse, mais auxquelles le président de l’actuel Brussels a bien voulu donné son avis.

«  Comme c’est écrit sur le site internet du club, la motivation de ce changement de nom vient de plusieurs facteurs  », entame Johan Vermeersch. «  Au vu de tous ces éléments, il a été décidé au Conseil d’Administration d’ajouter les quatre lettres magiques, comme les supporters les appellent, au nom du club. Le nom « Brussels » reste et le numéro de matricule aussi bien entendu.  »

Pourquoi aujourd’hui et pas plus tôt alors ? Le président se défend d’avoir refusé auparavant car ce n’était simplement pas possible.

«  Je n’ai jamais dit que j’étais contre un changement de nom.  »

Retrouvez la suite de cet article dans l’édition de La Capitale de ce jeudi 2 mai 2013.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent