Publié le Mardi 4 Juin 2013 à

Régions > Brabant wallon > Actualité

Course-poursuite dans Braine-l'Alleud: le chauffard finit blessé à la jambe

Belga

Dans la nuit de lundi à mardi, un automobiliste a été pris en chasse par la police de Braine-l’Alleud. L’homme a refusé de se soustraire à un contrôle. La course-poursuite s’est finalement terminée dans une voie sans issue. L’individu a foncé sur les policiers qui ont répliqué en tirant en direction de son véhicule. Il a été blessé à la jambe.


Photo prétexte.

F.L.

Photo prétexte.

Une course-poursuite s’est engagée dans la nuit de lundi à mardi vers 3h du matin dans les rues de Braine-l’Alleud entre un automobiliste qui a tenté d’échapper à un contrôle et la police, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Nivelles. Les policiers ont tiré sur le véhicule du fuyard, blessant ce dernier à la jambe.

Pendant plus de deux kilomètres, le chauffard a roulé à très vive allure, indique le procureur du Roi de Nivelles. La course-poursuite a pris fin dans le clos de l’Espinoy, à proximité du stade Gaston Reiff. Le fuyard s’est alors engouffré dans une rue sans issue, toujours poursuivi par les policiers qui lui bloquaient toute retraite. Pris au piège, le chauffard a fait demi-tour, a fait mine d’accélérer à plusieurs reprises avant d’effectivement foncer sur l’un des trois policiers qui était descendu de son véhicule. Les deux collègues du policier visé - mais qui n’a pas été blessé - ont alors tiré un coup de feu en direction du véhicule de l’individu. Une balle a traversé l’habitacle et a touché le chauffard à la jambe. Celui-ci a été interpellé avant d’être transporté à l’hôpital où il a été opéré d’une fracture au péroné.

L’individu doit être entendu ce mardi après-midi par un juge d’instruction. Le parquet de Nivelles a demandé qu’un mandat d’arrêt soit délivré à son encontre du chef d’entrave méchante à la circulation et de rébellion armée, la voiture étant dans le cas présent considérée comme une arme.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les papiers du véhicule n’étaient pas en règle. Une prise de sang a été réalisée pour déterminer si l’automobiliste, très nerveux, était ou non sous influence d’alcool ou d’autres produits.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent