Publié le Jeudi 27 Juin 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Football (D2): Jérémy Obin veut rebondir White Star

Christopher Stella

Aujourd’hui, les Étoilés partent en direction de Lens, et plus précisément au centre « La Gaillette », pour un stage de dix jours. L’occasion pour le White Star de préparer au mieux la nouvelle saison qui se profile. Jérémy Obin, défenseur central français, a bien voulu nous dévoiler ses premières impressions avant le grand départ.


Jérémy Obin veut s’imposer dans sa toute nouvelle équipe.

Caumiant

Jérémy Obin veut s’imposer dans sa toute nouvelle équipe.

Aujourd’hui, les hommes de Jean-Guy Walemme se rendent à « La Gaillette », le centre d’entraînement du club de Lens pour dix jours de travail et de préparation. Parmi les joueurs qui font le voyage, un certain Jérémy Obin. Ce défenseur central de 20 ans est déjà très mature pour son âge. Il s’est fixé des objectifs bien précis dans son nouveau club, le White Star.

«  L’année passée, j’ai vécu une saison compliquée avec Valenciennes. Beaucoup d’observateurs français m’ont promis une belle carrière mais, pour le moment, ce n’est pas trop ça. C’est pourquoi je me suis engagé avec le White Star, une bonne formation de Division 2 afin de rebondir. Je veux prouver que je mérite la carrière que l’on m’avait prédestinée  », confie-t-il. «  Certains me demanderont peut-être : Pourquoi en Belgique ? Tout simplement parce que je pense que le football se développe bien en Belgique. Le niveau du football en D.2 belge est très bon et en plus le jeu y est rude, tout ce que j’aime. Je connais pas mal de clubs, via des amis qui y jouent et les échos que j’ai eus étaient très positifs. De plus, le White Star a l’intention de jouer les premiers rôles cette saison. J’espère donc faire partie de l’aventure et pourquoi pas contribuer à une montée éventuelle en Division 1. »

Malgré son jeune âge, Jérémy Obin est un joueur très expérimenté. En effet, il compte déjà 37 caps en équipe nationale chez les jeunes. Un atout qu’il aimerait mettre à profit du White Star.

«  L’une de mes principales qualités est bien évidemment ma taille. J’ai un bon jeu de tête. J’ai également une bonne relance et j’essaye d’anticiper un maximum  », analyse celui qui se verrait bien jouer aux côtés de Jugurtha Domrane. «  En fait, c’est tout simple, je déteste perdre mes duels. Je ferai donc le maximum pour avoir le meilleur sur mon adversaire.  »

Tout au long de sa jeune carrière, Jérémy Obin a souvent porté le brassard de capitaine. Ce petit bout de tissu l’a habitué à être un leader.

«  J’aime bien mener mes coéquipiers. Je suis un joueur qui parle énormément sur le terrain. C’est instinctif chez moi. J’ai besoin de communiquer pour me sentir dans mon match. Maintenant, si je n’ai pas le brassard, cela ne me dérangera pas. Cela n’aura pas une incidence sur ma manière de jouer. »

Âgé seulement de 20 ans, le défenseur français fait partie des jeunes du groupe.

«  Le groupe est vraiment énorme. Il est composé d’éléments expérimentés et de jeunes joueurs. Moi je me situe entre les deux  », lance-t-il. «  L’intégration fut très facile car, justement, on est un groupe assez jeune. Nous profiterons du stage pour créer ou renforcer certains liens.  »

En débarquant au White Star, Jérémy Obin espère qu’il arrivera à se faire un nom. Même s’il a encore l’avenir devant lui, il a à cœur de se montrer sous son meilleur jour et de faire profiter de son expérience acquise à Lille.

«  Lille est un grand club formateur. J’ai beaucoup appris là-bas que ce soit avec mes coéquipiers ou mes coachs. Mes bases sont là-bas. Mon rêve était de percer à Lille mais le destin en a voulu autrement. J’espère que je pourrais en faire profiter mon nouveau club en étant le plus souvent titulaire. La concurrence sera rude à mon poste mais c’est comme ça que l’on se surpasse et qu’on va de l’avant. En tout cas, je suis impatient d’en découdre.  »

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent