Publié le Mercredi 10 Juillet 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Athlétisme: le Brussels Grand Prix a fait parler de lui

Rédaction en ligne

Ce week-end, le Stade Roi Baudouin accueillait de nombreux athlètes belges dans le cadre du Brussels Grand Prix afin de permettre à ces derniers de réaliser de belles performances. Dans des conditions climatiques quasi parfaites, aucun d’entre eux n’a décroché un minimum pour les championnats du Monde de Moscou. Ce sont plus les quelques soucis techniques qui ont fait parler d’eux.


Ladji Doucouré (au milieu) et Damien Broothaerts (à sa gauche) en action ce week-end au Stade Roi Baudouin.

Hellinckx

Ladji Doucouré (au milieu) et Damien Broothaerts (à sa gauche) en action ce week-end au Stade Roi Baudouin.

Le Brussels Grand Prix, c’était l’occasion pour les athlètes belges de courir sur la plus belle piste du royaume afin d’y forger un résultat. Pour sa cinquième édition, l’événement pouvait se targuer d’accueillir une belle brochette d’athlètes tous très motivés à l’idée de réaliser les minima pour les championnats du Monde de Moscou, ou encore de claquer un chrono de dernière minute pour les championnats d’Europe espoirs qui débuteront ce jeudi à Tampere. L’une des courses les plus attendues était sans aucun doute le 110 m haies où les deux meilleurs hurdlers du pays, le Namurois Adrien Deghelt et le Bruxellois Damien Broothaerts, affrontaient l’ancien champion du monde de la discipline, Ladji Doucouré. Le Français s’envola vers un succès en 13.60 là où Deghelt (13.65) et Broothaerts (13.83) devaient se contenter des troisièmes et quatrièmes spots.

«  Je n’étais plus revenu courir ici depuis 2007  », se souvenait l’ancien champion du Monde français.

«  C’est une piste très rapide. Quand on m’a proposé de venir courir ici, je n’ai pas longtemps hésité. Courir dans ce stade mythique, cela fait toujours quelque chose de très particulier.  »

Ladji Doucouré, qui avait décroché l’Or aux championnats du Monde de 2005 à Helsinki, court aujourd’hui après son meilleur niveau. Bruxelles n’était qu’une étape parmi d’autres mais qu’il n’oubliera pas de sitôt.

«  C’était un véritable plaisir de pouvoir fouler cette piste. Qui plus est face à de jeunes Belges qui ont un immense talent. Je pense qu’ils peuvent aller loin.  »

Retrouvez la suite de cet article ainsi que les réactions de nombreux athlètes dans les éditions Bruxelles et Brabant wallon de La Capitale de ce mercredi 10 juillet 2013.

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent