Publié le Mardi 12 Novembre 2013 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Bruxelles: Iliass Azaouaj affirme avoir rejoint Al Qaïda en Syrie (vidéo)

Dbx

La rumeur était persistante depuis plusieurs mois, mais c’est une vidéo publiée ce jeudi 7 novembre qui vient confirmer les doutes qui planaient autour du jeune prédicateur anderlechtois, Iliass Azaouaj. C’est masqué qu’Iliass Azaouaj a annoncé officiellement il y a quelques jours avoir rejoint les rangs de la rébellion syrienne et plus particulièrement Al Qaïda en Syrie.


Iliass Azaouaj serait l’homme cagoulé à droite. il dit porter une ceinture d’explosifs.

D. R.

Iliass Azaouaj serait l’homme cagoulé à droite. il dit porter une ceinture d’explosifs.


Les gestes et les intonations du jeune prédicateur ne laissent que peu de doutes.

D. R.

Les gestes et les intonations du jeune prédicateur ne laissent que peu de doutes.

Pour ses proches, cela ne fait aucun doute : c’est bien lui qui s’exprime dans cette séquence.

Depuis son enlèvement en Syrie au début du mois d’avril 2013, plus personne n’avait eu de nouvelles directes d’Iliass Azaouaj. L’inquiétude avait rapidement grandi concernant le sort de ce jeune homme de nationalité marocaine qui a toujours vécu à Bruxelles. Selon ses proches, le prédicateur s’était rendu au Proche-Orient pour tenter de récupérer certains des adolescents belges partis combattre le régime de Bachar Al-Assad.

Mais dans une vidéo postée jeudi dernier sur un forum islamiste, un homme cagoulé affirme être Iliass Azaouaj et explique pourquoi il a finalement décidé de rejoindre les rangs de la rébellion syrienne et, parmi elle, la frange la plus extrémiste à savoir Al Qaïda. C’est depuis une luxueuse villa en Syrie et entouré d’un djihadiste, kalachnikov en mains, qu’Iliass Azaouaj lance son message. «  J’ai découvert, il y a quelque temps, que les musulmans font preuve d’ignorance par rapport au combat que mènent l’Occident et les mécréants pour détruire l’islam  », commence le jeune Bruxellois de 22 ans, avant d’affirmer avoir collaboré avec différents services de renseignement. «  J’ai travaillé pendant quelque temps pour les services secrets marocains, puis s’en est suivi une relation avec police fédérale belge et enfin avec la Sûreté de l’État. Aujourd’hui, j’ai décidé de rejoindre mes frères en Syrie pour tuer ceux qui nous tuent et combattre ceux qui nous combattent  », poursuit Iliass Azaouaj.

Plus d’informations dans votre journal La Capitale ce mardi.

  • Le frère Azaouaj iliass Qu'Allah le préserve publie enfin sa vidéo. L'affaire es

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent