Publié le Mardi 25 Février 2014 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Christian est handicapé et il sera expulsé par le CPAS de la Ville de Bruxelles

Awatef Dourheri

Christian Balkwill est en chaise roulante suite à une erreur médicale. Après 32 années de lutte, il finit par obtenir un logement adapté à son handicap à Neder-over-Heembeek. Pourtant l’homme de 68 ans sera prié de quitter l’appartement du CPAS de la Ville de Bruxelles en mai prochain.


Christian est en chaise roulante depuis ses 30 ans.

Edu

Christian est en chaise roulante depuis ses 30 ans.

Handicapé physiquement, Christian Balkwill avait obtenu en décembre 2012 un logement privé adapté à son invalidité auprès du CPAS de la Ville de Bruxelles. «  Cela faisait 32 ans que j’attendais d’avoir quelque chose à Neder-over-Heembeek. Cela a été un véritable soulagement . »

Mais voilà. Le 18 février dernier, l’homme de 68 ans a reçu un document lui annonçant que son contrat de location arrivait à son échéance et serait clôturé fin mai. Il était donc prié de quitter les lieux avant cette date butoir. «  Je ne comprends pas ! Lorsque j’ai signé mon bail de 18 mois, on m’a expliqué qu’il pouvait être prolongé sans problème. Et aujourd’hui, on ne me laisse même pas le choix. Je dois partir  », raconte Christian.

La raison ? Il a bien tenté de la connaître, mais personne ne lui répond au CPAS. Chrisitan a tout de même sa petite idée. Le logement qui lui a été accordé est censé être propre et adapté à une personne qui se déplace en chaise roulante. Mais une fois installé dans l’appartement, Christian remarque quelques anomalies et n’hésite pas à le faire savoir. «  Il n’y avait pas de siège de douche. J’ai dû le réclamer des dizaines de fois avant de l’obtenir. Ensuite, la rampe qui mène à la terrasse était trop inclinée. Ce qui m’a causé une chute. » L’ancien peintre-décorateur est tombé sur la tête, lui occasionnant ainsi une petite commotion. Christian en a encore quelques séquelles.

Des problèmes d’humidité et d’inondations sont aussi parvenus. «  J’ai appelé le CPAS pour leur expliquer la situation. On m’a clairement dit d’arrêter de me plaindre sinon on m’expulserait du logement  », confie l’homme. Christian n’obtiendra aucune indemnité pour les dégâts engendrés par une importante inondation. «  L’eau s’est propagée sur toute la surface de l’appartement. Il y avait des excréments partout », se souvient notre interlocuteur.

Un autre logement lui a été proposé. L’appartement se situe au troisième étage d’un immeuble de la chaussée de Louvain, à Schaerbeek. «  Je vis ici depuis toujours. En quittant Neder-over-Heembeek, je quitte aussi mes repères. »

Nous avons contacté le CPAS de la Ville de Bruxelles qui ne sait pas nous donner la raison pour laquelle Christian doit quitter les lieux. Cependant, on nous a précisé que le logement qui lui a été proposé sera plus adapté à son invalidité et moins cher.

Christian, quant à lui, n’en démord pas. «  Ils peuvent venir le 31 mai pour m’expulser, mais je ne bougerai pas. C’est une certitude !  ».

Faites de lacapitale.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent