Un sac à main pour les statues bruxelloises

La marche des femmes.

La marche des femmes.
    Plusieurs statues bruxelloises ont été ornées d’un sac à main lundi matin par la coordination bruxelloise de la marche mondiale des femmes.

    Rédaction en ligne

    Le but de cette action était d’annoncer la manifestation qui aura lieu samedi à Bruxelles. Les sacs étaient recouverts de slogans pour interpeller les passants sur la place des femmes dans notre société.

    Une dizaine de statues, dont la Brabançonne place Surlet de Chokier et Madame Chapeau rue du Midi, ont reçu la visite de la coordination bruxelloise de la marche mondiale des femmes, une plate-forme qui regroupe une vingtaine d’associations en vue de la manifestation qui aura lieu samedi à Bruxelles.

    Sur chaque statue, un sac à main a été accroché. Ceux-ci étaient accompagnés de slogans dénonçant la “situation inégalitaire des femmes dans notre société”. Par exemple: “je pense donc je dérange”, “silence, on mutile”, ou encore “un bébé si je veux, quand je veux”.

    Le collectif a émis un certain nombre de revendications en matière de logement, mobilité, violence, emploi, enfance et santé. Les membres du collectif ont rencontré Françoise Dupuis, présidente du parlement bruxellois, à 13h pour faire le point sur un certain nombre d’initiatives et de collaborations.

    La troisième édition de la marche mondiale des femmes sera organisée dans plus de 160 pays, entre le 8 mars, journée internationale des femmes, et le 17 octobre 2010, journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. A Bruxelles, la manifestation commencera à 12h30 devant la Bourse.