Suicidaire sur la grue: «Ma famille m’a demandé de descendre»

Suicidaire sur la grue: «Ma famille m’a demandé de descendre»
N.Z.

« Ça fait deux mois et dix jours que je n’ai pas revu mes enfants », nous lance d’emblée Labeeb lorsque nous le rencontrons chez lui, vendredi soir. « Je n’ai pas besoin d’argent, juste de mes quatre enfants. Je veux les voir grandir », nous répétera-t-il tout au long de l’entretien dans un français balbutiant, mâtiné d’anglais. L’homme est visiblement ému.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct