Jean-Denis Lejeune: «Vendredi, c’était mon dernier jour d’emploi»

Jean-Denis Lejeune: «Vendredi, c’était mon dernier jour d’emploi»
Sophie Kip

« Après avoir travaillé toute ma vie, je me retrouve aujourd’hui au chômage à la veille de mes 60 ans (NDLR : en novembre), écrit-il, amer, sur sa page Facebook. Faire confiance, se sentir utilisé pour en arriver là. Bref, c'est dur à avaler mais c'est la dure réalité de la vie. A-t-on vraiment des amis sincères dans le monde politique ?

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct