Andreas Beck (Eupen): «Rien ne remplace une victoire»

Andreas Beck en duel avec Kylian Hazard.
Andreas Beck en duel avec Kylian Hazard. - Belga

En s’imposant 1-2 au Cercle de Bruges, Eupen a remporté un match à six points face à un concurrent direct dans la course au maintien. Plus que la victoire, c’est la manière dont celle-ci est arrivée qui va booster les hommes de Benat San José.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct