Suicide de Thomas (17): ses harceleurs toujours pas inquiétés

Thomas a laissé une lettre déchirante à ses parents.
Thomas a laissé une lettre déchirante à ses parents. - D.R.

Thomas suivait ses études secondaires en enseignement spécialisé, à Milmort (Herstal). Pas bien costaud, fort gentil et un peu efféminé, il avait rapidement été pris pour cible par d’autres jeunes. « Le harcèlement a été opéré en direct, dans les couloirs de l’école, ainsi que par téléphone et via Facebook », explique Me Zevenne, avocat des parents de Thomas.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct