Ouverture avortée d’un bâtiment communal par des migrants

Le bourgmestre Olivier Maingain est intervenu.
Le bourgmestre Olivier Maingain est intervenu. - E.G.

Le lieu était anciennement un centre d’hébergement pour des personnes sourdes et malentendantes. Le groupe le pensait inoccupé depuis environ six mois. «Il y a de plus en plus de demandes de logement de personnes qui vivent dans la rue, de migrants ou de personnes mal logées et les réponses des pouvoirs publics sont insuffisantes», défend un membre du groupe.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct