L’enquête pour racisme au Siamu stagne: «c’est l’omerta»

Le casque du pompier a été vandalisé.
Le casque du pompier a été vandalisé. - D.R.

Un pompier en formation, de confession musulmane, avait découvert des insultes violentes rédigées sur son casque au marqueur indélébile. Quelques jours après ces faits, cette même recrue avait été à nouveau victime d’actes racistes. Son casier avait été forcé dans la nuit du 28 octobre afin d’y disposer des tranches de jambon et une canette de bière.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct