Warchin: «Mes enfants attendent le bus dans le noir complet»

L’arrêt de bus n’est pas du tout sécurisé.
L’arrêt de bus n’est pas du tout sécurisé. - B.LIBERT

Aucun éclairage, pas d’abribus... les arrêts de bus situés le long du Vieux Chemin d’Ath à la limite des villages de Warchin et d’Havinnes inquiètent Valérie Carlier. Ses deux enfants y prennent le bus, chaque matin, dans le noir le plus complet. « J’angoisse beaucoup à l’idée qu’une voiture ne les voie pas et les percute », assure cette habitante de Warchin.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct