Le choc dans l’école de Maëlle à Gerpinnes: «Effrayant, injuste!»

Le choc dans l’école de Maëlle à Gerpinnes: «Effrayant, injuste!»

Maëlle, disparue à 17 ans, ce jeudi, des suites de ce que l’on appelle un « choc toxique », était originaire de Somzée, en région namuroise, mais était scolarisée à l’institut Saint-Augustin de Gerpinnes, en région carolorégienne. La jeune fille était en cinquième année, options sciences, comme nous le confie Catherine Hollevoet, la directrice de l’établissement.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct