Georges-Louis Bouchez croit encore à une solution pour fin mars

Georges-Louis Bouchez croit encore à une solution pour fin mars

« Il est encore possible d’imaginer une solution pour la fin mars », a jugé M. Bouchez, interrogé sur les ondes de La Première.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct