Sursis pour attentats à la pudeur à Namur

Il a déjà fait de la détention préventive.
Il a déjà fait de la détention préventive. - ILLU/V.L.

Le tribunal correctionnel de Namur a condamné jeudi un jeune homme âgé de 22 ans à une peine de cinq ans assortie d’un sursis de cinq ans pour ce qui excède la détention préventive effectuée pour des préventions de coups et blessures, menaces, attentat à la pudeur et incitation à la débauche et séquestration sur quatre jeunes filles, entre 2017 et 2018.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct