4ème vendredi de grève à la prison de Leuze

Un piquet devant l’entrée de la prison.
Un piquet devant l’entrée de la prison. - B.LIBERT

A Leuze, 212 gardiens sont prévus pour encadrer les 350 détenus. C’est la théorie, mais dans la réalité, il manque 15 équivalents temps plein. Alors comment organiser un service minimum si le cadre n’est pas rempli au préalable ? C’est la pierre d’achoppement.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour 7€/mois pendant 6 mois. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct