Anderlues: «Je vais te mettre dans le coffre et te tuer!»

Photo d’illustration.
Photo d’illustration. - François Destoc

C’est une jeune femme attristée, exténuée, diminuée qui s’est constituée partie civile ce lundi 24 février. Rose (prénom d’emprunt) essaie de se reconstruire, mais c’est difficile après ce que Trevis lui a fait vivre.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct