Tennis: les malheurs de Clément Geens et Kimberley Zimmermann

La poisse.
La poisse. - FB

« En quarts de finale, j’ai senti une pointe à l’adducteur », explique le tennisman bruxellois. « Le lendemain, j’avais du mal à me déplacer et j’ai préféré abandonner. Je suis rentré en Belgique et j’ai fait une échographie ce lundi. Verdict : une lésion de grade 1 pour laquelle je dois prendre dix jours de repos. »

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour 7€/mois pendant 6 mois. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct