Ouvriers liégeois à l’arrêt: «Nos directions ne font pas assez»

Ferblatil a été à l’arrêt plusieurs heures à Tilleur.
Ferblatil a été à l’arrêt plusieurs heures à Tilleur. - C.F.

Le mouvement a déjà commencé hier chez Ferblatil, l’usine de fer-blanc de Tilleur, où les ouvriers présents se sont croisés les bras. « Tous les opérateurs des lignes de production travaillent à trois ou quatre dans des cabines de contrôle d’à peine trois mètres carrés, explique Jordan Atanasov, le leader de la CSC-Métal de Liège.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct