Il diffuse des dessins contre la pollution à Waremme

Il court tous les jours.
Il court tous les jours. - D.R.

En dépit du confinement dans lequel nous sommes plongés, Christian Orban constate que de nombreux déchets continuent de s’amonceler à Waremme. « Gants, masques, mouchoirs, bouteilles et même cartons de pizza s’accumulent. Je reste dans un rayon de deux kilomètres autour de mon domicile et pourtant les déchets sont toujours trop nombreux », affirme le Waremmien.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct