Le témoignage à cœur ouvert d’Audrey, infirmière au CHwapi

La mission de kamikaze d’Audey Pelerin a pris fin. Fiévreuse, elle est confinée.
La mission de kamikaze d’Audey Pelerin a pris fin. Fiévreuse, elle est confinée. - D.R.

Audrey Pelerin veut informer, prévenir les citoyens sur la dangerosité du coronavirus. Infirmière au CHwapi, elle nous raconte ses trois dernières nuits de travail, mais aussi la souffrance de voir un papa sous respirateur aux soins intensifs dans l’hôpital où elle travaille. « Le service Covid-10 a ouvert il y a dix jours. C’était calme.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct