Ce qu’ils feront, en premier, en sortant du confinement (vidéos)

Vidéos
Ce qu’ils feront, en premier, en sortant du confinement (vidéos)

De nombreuses personnalités se projettent ce samedi, pour vous, à la fin de cette crise.

A découvrir dans les quatre vidéos ci-dessous : Cyril Detaeye (VivaCité), Paul Magnette (PS), Ophélie Fontana (RTBF), Christophe Deborsu (RTL), Georges-Louis Bouchez (MR), Benoît Godart (Vias), Olivier Arnould (Radio Contact), Frédéric François (chanteur), Benjamin Maréchal (VivaCité), Ludovic Daxhelet (RTL), Fanny Jandrain (VivaCité), Valérie De Bue (MR), Martin Charlier (humoriste), Raoul Hedebouw (PTB), Nathan Soret (RTL), Lucile Rochelet (Radio Contact), Jean-Marie Debol (Nostalgie), Sophie Pendeville (RTL)…

Les personnalités issues de la TV et des médias  :

Les personnalités politiques  :

Les personnalités de la scène  :

Et vous, quelle sera #lapremierechose que vous ferez ?

Retrouvez également ci-dessous tous les témoignages que nous avons reçus :

Cyril Detaeye (RTBF)

« Le plus rapidement possible serrer ma fille dans mes bras… Étant en studio tous les jours et donc en contact avec plusieurs personnes, par sécurité pour tout le monde, elle reste avec sa maman durant la période. Puis fêter mon anniversaire de mariage ailleurs qu’à la maison, revoir nos amis… »

Sandrine Corman (RTL)

« Faire un bon restaurant avec mon mari et fêter en amoureux mes 40 ans (c’est le 12 avril) avant une grande fête entre amis (fête que je dois reporter). Et emmener mes enfants à la mer pour changer de décor ».

Notons que Sandrine, comme tous les animateurs de RTL se retrouvent à tour de rôle depuis chez eux pour la présentation de « Belges à domicile »

Sabrina Jacobs (RTL)

« Réunir tous mes proches pour que l’on puisse se retrouver et se serrer fort dans nos bras ! »

Sandrine Dans (RTL)

« Faire un grand repas de famille ! Père, frère, sœurs, neveux, belles-sœurs. Et retourner à mes cours de Pilates ».

Mallory (Top Chef)

« Je vais retourner travailler car on aura beaucoup, beaucoup, beaucoup de travail ».

Christophe Deborsu (RTL)

« Je vais retrouver ma femme, mes fils et mes parents. Rien ne peut me faire plus plaisir ».

David Antoine (RTL)

« Je vais aller mettre mon téléphone de côté, voir mes parents, boire des verres avec amis, me faire des restos, terrasses et reprendre ma vie d’avant… Celle qu’on critique souvent mais qu’on aime tellement ! »

Tanguy Dumortier (RTBF)

« Je courrai serrer dans mes bras l’ami qui est actuellement en coma artificiel et sous respirateur… On pleurera avec sa femme en pensant à toutes les personnes qui lui ont envoyé des messages d’amour fabuleux. Puis, on ira faire un long tour dans la nature, probablement qu’on sera tellement K.O qu’on ne parlera pas beaucoup. Et après on essayera timidement, sans certitude mais avec enthousiasme, de partager au maximum ce qu’on sait sur la nature et les animaux, pour mieux la faire connaître, pour qu’elle ne fasse pas peur aux hommes et pour vivre un petit peu plus en harmonie avec ce qui nous entoure ».

Adrien Joveneau (RTBF)

« J’irai très vite serrer dans mes bras les gens que j’aime et que je ne peux plus voir ces jours-ci : mes quatre sœurs, Maï, Nana, Bém et Kinou, elles travaillent toutes dans le corps médical, elles sont brancardière, infirmière, toubib et, comme leurs collègues, elles font tout ce qu’elles peuvent pour terrasser ce fichu virus. Et puis ma fille Margaux, son amoureux Chris et leur enfant, Vadim, mon 1er petit-fils avec qui je fais le clown via Skype tous les jours, ça fera du bien de ressortir avec lui à vélo, pour aller « embrasser l’air sur la bouche », comme (dit) Julos Beaucarne ».

Ludovic Daxhelet (RTL)

« Je me fais un bon resto… en 7 services ! Je dîne et je soupe en même temps… Je pense que c’est ce qui me manque le plus ! Cette vie sociale, ce partage avec les autres, autour d’une bonne table… »

Jérôme de Warzée (RTBF)

« Dès que cette crise est finie, je m’enferme chez moi, à double tour, pour me ressourcer, me recentrer sur moi-même après l’agitation de ce confinement, je ferme portes et fenêtres et je profite de mon intérieur, car après toute cette période troublée, je crois que l’expression : « On n’est jamais aussi bien que chez soi » prend toute sa valeur ! »

Thierry de Coster (RTBF)

« J’irai d’abord voir mes grands enfants et mon père en espérant qu’ils soient tous en bonne santé. Nous fêterons l’anniversaire de ma grande fille avec quelques semaines de retard. Ensuite, j’irai voir les proches qui auront perdu quelqu’un. Je retrouverai mes potes par petites touches. J’irai sourire aux inconnus et goûter le retour à la vie. Je retournerai avec bonheur au théâtre et au cinéma. Et je soutiendrai ardemment les mouvements qui tiendront compte des leçons de cette pandémie pour changer radicalement notre vie en société ».

Loïc (RTL)

« Dès que le confinement se termine, je vais aller manger un bon bol de ramen et aller boire quelques chopes avec mes potes ! »

Thibaut Roland (RTBF)

« La première chose que je ferai quand ce sera fini sera d’organiser la plus grande table possible à la brasserie des Lacs, chez mon ami Jeronimo qui s’est toujours coupé en quatre pour les autres et qui aujourd’hui traverse une période difficile. On réunira la famille, les amis, les amis des amis, les amis des amis des amis et on pourra dire « cette fois, ça y est, la vie reprend ses droits ». »

Gérald Watelet (RTBF)

« La première chose que je ferai, ce sera de revoir tous ceux que j’aime, de le leur dire surtout. Et ça fait du monde… Ensuite avec tous ceux qui le voudront, la fête, une gigantesque fête… qui dura ce qu’elle durera, on s’en fout ! On est vivant ».

Ophélie Fontana (RTBF)

« J’ai juste envie de passer une soirée avec mes amis les plus proches, les faire venir à la maison. Pas quelque chose d’extravagant. Je pense qu’on devra reprendre notre vie « normale » petit à petit. Refaire la bise aux gens que j’aime, et à mes collègues ».

Bénédicte Deprez (RTBF)

« Faire un gros câlin à mes grand-mères pour une durée indéterminée ».

Benjamin Maréchal (RTBF)

« Dès que cette crise est finie, j’irai au resto… D’abord parce que j’ai besoin comme tout le monde de lâcher un peu prise et besoin de souffler mais aussi et surtout parce que j’ai quelques amis restaurateurs qui en crèvent. Mon premier resto post confinement, je le vois plus comme un geste d’amour pour relancer l’économie que comme un moment gastronomique. C’est mon plus gros stress… La crise économique qui s’annonce. On va tout faire pour s’en sortir ».

Stéphane Piedboeuf (RTBF)

« J’irai Place du Châtelain en trottinette électrique rejoindre mes amis pour prendre un apéro en terrasse. Ensuite, alors que je ressemblerai au Yéti avec ma barbe et mes cheveux, j’irai voir mon barbier Fabrice place du sablon et je l’inviterai à boire un verre chez Richard. Pour le retour, pas de trottinette électrique. Trop dangereux. Parce que les rues sont pavées place du Sablon ».

André Lamy (RTL)

« Je vais revoir ma compagne et ma fille… et on va essayer de se faire un bon restaurant… »

Frédéric François (chanteur)

« Sortir de chez moi, admirer l’immensité du ciel et respirer à l’air libre. Après, j’irai à la rencontre de mes proches, dont j’ai été séparé durant toute cette période, pour les serrer dans mes bras et leur dire que je les aime ! Prenez soin de vous… »

Olivier Arnould (Radio Contact)

« Aller au restaurant en famille, avec ma femme. Se balader aussi dans un centre commercial ! »

Fanny Jandrain (VivaCité)

« D’abord, j’embrasse mes parents car ils me manquent énormément. Ensuite, direction le théâtre pour applaudir mes amis humoristes de la Récré de midi ! »

Martin Charlier, alias Kiki l’innocent (humoriste)

« Comme vous, je compte me précipiter dans un resto parce que j’adore ça ! J’adore les restos et la convivialité ! »

Nathan Soret (RTL)

« Il suffit de me regarder, c’est une évidence : j’irai chez le coiffeur ! » (rires)

Jean-Marie Debol (Nostalgie)

« Je compte organiser un grand barbecue pour retrouver la famille et les amis ! »

Lucile Rochelet (Radio Contact)

« J’irai voir mes parents et m’assurer qu’ils vont bien, et ce, même si je sais qu’ils vont bien puisqu’on s’envoie des vidéos ! »

Sophie Pendeville (RTL)

« Faire d’énormes câlins à tous mes amis et tous mes proches ! »

Benoît Godart (Institut Vias)

« Comme première activité, j’opterai pour un déplacement à la piscine avec mes enfants. Ce sont les activités récréatives de ce type qui nous manquent le plus. Les jumeaux étaient en train d’apprendre à nager avec l’école lorsque le confinement a été déclaré. Ils étaient sur le point d’y arriver. On va donc tout de suite s’y remettre. Et puis, on aime bien le sport en famille : la natation, le vélo et les randonnées à pied ».

Denis Ducarme (ministre de l’Agriculture, des Classes moyennes et des Indépendants, MR)

« Je fais un grand barbecue, j’invite toute la famille et les copains… Avec des produits de nos artisans et de nos agriculteurs, bien sûr. Et on fait la fête ! Et, parallèlement, je n’oublierai pas de porter le projet de la valorisation du personnel soignant et hospitalier ».

Elio Di Rupo (ministre-président wallon, PS)

« Tout d’abord, à titre personnel, j’irai serrer dans mes bras mes proches et ma famille. Ensuite, même si le confinement est levé et que le gros de la crise sanitaire est passé, il restera à gérer les impacts économiques et sociaux de celle-ci. Avec l’ensemble du Gouvernement de Wallonie, nous continuerons à tout mettre en œuvre pour limiter au maximum l’impact sur la vie de nos concitoyens et de nos entreprises. »

François Desmet (président de DéFI)

« Rendre visite à la famille proche (mère, père, frère) et fêter ça… Et tant pis si cela apparaît comme une réponse bateau »

Maxime Prévot (président du cdH)

« J’irai remercier dignement tous les agents de la cellule de crise communale qui sont non-stop sur le pont à mes côtés pour gérer, de jour comme de nuit, cette crise au niveau de la Ville de Namur et de ses 111.000 habitants »

Catherine Fonck (cheffe de groupe cdH à la Chambre)

« Remercier tous les soignants et tous ceux qui font tourner le pays dans cette terrible épidémie. Mais aussi voir ma famille et plus particulièrement mes parents avec qui je ne communique plus qu’en virtuel ».

Paul Magnette (président du PS)

« J’organiserai un dîner de famille, avec les amis, parce qu’ils m’auront beaucoup, beaucoup manqué ».

Georges-Louis Bouchez (président du MR)

« Je rassemblerai l’ensemble des militants libéraux pour retrouver ce contact avec tous ceux qui font vivre notre mouvement politique, afin de pouvoir échanger des projets politiques importants pour notre avenir. J’ai aussi l’envie de rassembler quelques amis à une terrasse de café ou de restaurant. C’est maintenant que l’on se rend compte à quel point partager avec ses amis, sa famille et ses voisins compte parmi les moments les plus importants ».

Rajae Maouane (coprésidente d’Ecolo)

« Je veux juste continuer à travailler pour que toutes les personnes dont on voit maintenant à quel point leur rôle est essentiel dans notre société, alors que leurs salaires sont parmi les plus bas, retrouvent un niveau de vie décent »

Raoul Hedebouw (député du PTB)

« La première chose que je ferai quand le confinement sera fini sera d’aller voir le plus vite possible mes parents. Ils me manquent. De préférence accompagné d’un barbecue comme seul mon père sait les faire ! Et le lendemain matin, je prendrai un café en terrasse du café « Le Building » à Liège afin de revoir tout le monde ».

Valérie De Bue (ministre wallonne de la Fonction publique, du Tourisme et de la Sécurité routière)

« Nous nous rendrons sur la tombe d’un proche du côté de mon mari. Il est décédé pendant la période de confinement. D’autres Belges sont dans le cas. Nous irons aussi voir la famille, mon papa, mon fils qui habite Bruxelles et mes beaux-parents ».

Philippe Henry (ministre wallon de la Mobilité et des Travaux publics)

« J’irai certainement voir ma famille. Nous entretenons quotidiennement des contacts, notamment par téléphone. Mais ce n’est pas la même chose que de se voir ensemble. C’est un besoin que nous sommes contents de réaliser. J’ai des enfants en bas âge. Pour eux, les contacts directs avec les grands-parents ou les amis de l’école, c’est encore plus important ».

Pierre-Yves Jeholet (ministre-président Fédération Wallonie-Bruxelles)

J’inviterai des amis et la famille pour un grand barbecue à la maison », dit le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles. « Je songe notamment à une bonne côte à l’os et à un bon verre de main en passant une belle soirée. Avant tout cela, je tiens à rappeler qu’il est vraiment primordial de respecter les mesures de confinement prises par le gouvernement fédéral. Je sais que cela n’est pas simple pour beaucoup de gens mais ce n’est que comme cela que nous parviendrons à battre ce virus. Il faudra encore prendre son mal en patience car je pense que nous serons encore confinés un petit temps. »

David Goffin

« Retourner au restaurant ! Ça me fera plaisir de revoir du monde, de sortir… libre. Surtout d’être beaucoup plus à l’extérieur, une heure par jour, comme maintenant, ce n’est pas assez. Et puis, je me remettrai vite à taper la balle. En tant que joueur de tennis, c’est sûr, ça me manque ! »

Notre sélection vidéo
Chargement
Tous

En direct

Le direct