Tensions à la prison de Mons: les familles des détenus inquiètes

Les visites et toutes les activités sont suspendues.
Les visites et toutes les activités sont suspendues. - V.P.

Muriel, 44 ans, attend les appels de son frère avec impatience. Jean-Marc, 47 ans, est incarcéré à la prison de Mons et il n’en peut plus de vivre dans ces conditions. Sa sœur craint qu’il ne fasse une bêtise depuis que le confinement a commencé. « J’ai eu mon frère au téléphone ce samedi. Il m’a dit qu’il allait faire une connerie, qu’il en avait marre… Il est à bout.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct