Pieter Devos en équitation: «La reprise va être terrible!»

Confinement aussi pour le cavalier et son cheval.
Confinement aussi pour le cavalier et son cheval. - Photonews

Pieter Devos fait partie de cette frange de la population pour qui la crise du coronavirus ne s’est pas vraiment traduite par un ralentissement de son activité, bien au contraire ! Déjà habitué à vivre à 100 à l’heure, le Brabançon-flamand de 34 ans a encore dû un peu monter le curseur depuis quelques jours…

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct