Fleurus: une perception «immédiate» deux ans après les faits!

Marc avait été contrôlé à Nivelles...
Marc avait été contrôlé à Nivelles... - Photo-prétexte / Archives Sudpresse

« Le 24 mars dernier, j’ai reçu, dans ma boîte aux lettres, un courrier, émanant de la police de la route de Bruxelles, basée à Auderghem. Un pro justitia pour des faits dont je me souviens très bien », explique Marc. « Ce jour-là, c’était l’après-midi, je roulais sur l’A54, à hauteur de Nivelles. C’est vrai, je n’avais pas mis ma ceinture.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct