La Saint-Georgienne a ouvert son salon de coiffure chez elle

Avec le masque.
Avec le masque. - DR

« J’ai senti que le moment été venu de me lancer, de faire les choses pour moi. Il faut prendre des risques pour vivre ses rêves », souligne la coiffeuse dont le métier est une véritable vocation. « Mes parents sont issus de la restauration et ils avaient pour projet que je reprenne le flambeau mais la coiffure a toujours été ma passion.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct