Sophie Wilmès à Ath, mais sans dos tournés

Elle a été accueillie par le bourgmestre d’Ath et le directeur.
Elle a été accueillie par le bourgmestre d’Ath et le directeur. - Bernard Libert

Il n’y pas eu de haie de déshonneur, comme la semaine dernière à l’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles. L’arrivée de la première ministre s’est faite sans incident à l’hôpital Epicura à Ath. Il y a bien eu un mail qui a circulé dans le monde syndical pour lui réserver « un accueil », mais sans succès. La visite n’avait pas été annoncée officiellement.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct